Des études scientifiques montrent l’activité antioxydante de l’extrait de fleur de safran et son effet sur la peau

Retour à Blog

Des études scientifiques montrent l’activité antioxydante de l’extrait de fleur de safran et son effet sur la peau

Les émulsions d’extraits de plantes comme fleur de safran (Crocus sativus) contenant des antioxydants ont un fort potentiel pour l’usage en tant  qu’applications topiques dans la gestion de certains troubles cutanés, c’est pourquoi les antioxydants de nombreuses plantes sont déjà incorporés dans des systèmes hétérogènes pour obtenir des effets cosmétiques souhaitables.

Dans cette étude, l’activité antioxydante de l’extrait de Crocus sativus a été déterminée par la méthode DPPH. Une crème à usage topique avec émulsifiant d’extrait de fleur de safran (3 %) a été formulée et comparée à la base (crème sans extrait). Les deux crèmes (formulation et base) ont été appliquées sur les joues de 10 volontaires sains pendant une période de 8 semaines. Les valeurs de mélanine et d’érythème de la peau ont été mesurées avec un mexamètre.

Le résultat indique que contrairement à la base, la formulation contenant l’extrait de fleur de safran a produit une dépigmentation significative et un effet anti érythémateux sur la peau humaine.

L’activité antioxydante de safran est due à la présence de caroténoïdes, de composés phénoliques et de flavonoïdes.

Le safran produit également des effets anti-vieillissement en diminuant la mélanogénèse par l’inhibition de l’activité de la tyrosinase.

Les monoterpénoïdes, la quercétine, le kaempférol et d’autres composants phénoliques du safran sont responsables de cette inhibition de la mélanogénèse.

Une formulation de crème contenant un extrait de Crocus sativus (safran) a des effets significatifs de dépigmentation et d’antiérythème sur la peau humaine, en raison apparemment de la réduction des niveaux de mélanine et d’érythème dans la peau. Le crocus sativus présente un effet de dépigmentation de la peau dû probablement à la présence de puissants antioxydants dans la plante.

Partager cette publication

Retour à Blog